[FANFIC] Halo Amnesia : Night Undead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FANFIC] Halo Amnesia : Night Undead

Message par Digital N7 le Lun 22 Sep - 0:34


==========

10 Juillet 2552

Le contact avec la station Tetra, située en orbite à 12 000 km de Reach, à cessée toutes communications depuis une semaine. Le colonel Holland charge alors l'équipe Amnésia de découvrir ce qu'il se passe.
Treason envoie Digital, un expert en espionnage et assassinat. Sa mission est de mener l'enquête sur ce qui est arrivé à l'équipage de la station Tetra.

13 Juillet 2552

Digital est formel : les marines et scientifiques de la station Tetra ont été dévorés. De plus, le carnage présent à bord indique qu'il y a eu de fort combats. Tout en inspectant plus attentivement les couloirs, il remarque qu'une capsule de sauvetage manque. Il contact alors Treason pour lui dire qu'il y a peut être des survivants.

14 Juillet 2552

La capsule manquante de la station Tetra s'écrase à la Nouvelle-Alexandrie. L'équipe de secours appellée sur place en sort un marine à moitié déchiqueté. Il est immédiatement porté à l'hôpital.
Trois heures plus tard, alors qu'on tente de réanimer le soldat, celui-ci se relève d'un coup et commence à dévorer le chirurgien. Les médecins paniqués périssent à tour de rôle, parfois par un de leur collègue, apparemment "devenu fou".

20 Juillet 2552

- Commandant ! Les civils et les forces de police sont très actives dans le centre ville !

.....

- Fusillade près de l'hôpital ! On a un contact visuel !
- Les covenants ?
- Négatif sergent ! Ce sont des soldats de l'UNSC ! Il y a aussi des médecins, des civils et même des enfants ! On dirait qu'ils sont enragés !
- Feu à volonté !!!!!!!

.....

- Police-secours, j'écoute.
- Au secours ! Ils essayent de rentrer par les fenêtres !!! Aidez moi....aaaaarrgggh !!!
- Monsieur ? Monsieur !!! Allô ? Qu'est ce qui se passe là ? Allô !!!

.....

- Ils sont partout !!!!
- Impossible de les retenir !!! Demande d'extraction vite !!!
- On va tous mourir ! Dites à ma femme que je l'aime !
- Tu est célibataire sombre crétin !!!

10 août 2552

Tout contact avec Reach est coupé. Les lignes radio sont désactivées et Amnésia né répond plus.
Digital décide alors de rentrer au QG, pensant que les covenants sont responsables de cela et que l'on a peut être besoin de lui sur Reach.

Son cauchemar commence...

==========


Chapitre 1 : Un monde mort-vivant

Il faisait nuit. Il pleuvait. Le vent soufflait. Rien de bien grave en temps normal en fait. Pourtant, malgré les contacts impossibles à effectuer et les dizaines d'immeubles enflammés aux alentours, Digital était surpris de ne trouver aucuns combats à la Nouvelle Alexandrie. Une telle ambiance désignait forcément une activité quelque part et pourtant, il ne voyait rien et n'entendait rien à part le bruit des gouttes sur le cockpit de son falcon.
- Où sont-ils tous passés ? se demanda t-il en inspectant pour la dixième fois les rues de la ville.
Se rendant à l'idée que les combats étaient simplement terminés, il décida de rentrer au QG Amnésia pour annoncer son retour. C'est alors que son radar signala une présence au dessous de lui. Le point était jaune.
- Un allié ! se dit-il en descendant son vaisseau.
Au sol, Digital se rendit compte qu'il avait mal regardé depuis son falcon : des centaines de corps civils, marines et covenants jonchaient les parterres.
- Quelle boucherie ! Mais qu'est ce qui se passe ici ?
En guise de réponse, un coup de feu retentit. Digital épaula son MA5B. Un éclair déchira le ciel. Il avança doucement vers l'endroit d'où le coup s'était fait entendre. Un homme ensanglanté semblait faire du bouche à bouche à un grognard. Digital l'interpella :
- Vous là ! Pas un geste !
L'homme lâcha le petit extraterrestre et se tourna vers le spartan. Ses yeux étaient blancs comme la mort et sa peau était verte-grise. Le sang présent sur ses lèvres indiquait qu'il était en fait en train de dévorer le cadavre du grunt. Il se leva et avança dans sa direction en grognant et en tendant les bras. Digital recula.
- Arrière ! N'avancer pas !
L'homme mi-mort accéléra la cadence. Digital ouvrit le feu. Un chargeur entier fut vidé sur l'individu sans qu'il ne daigne ressentir quelque chose.
- Mais non de...
L'enragé sauta sur le spartan et le plaqua au sol tout en essayant de le mordre. Ayant lâché son fusil, Digital sortit son couteau et le planta d'un coup rapide dans le cou de son agresseur avant de l'attraper à la gorge et de le soulever du sol. Il retira le couteau et se remit debout en tenant toujours son otage, qui se débattait comme un chat sauvage sans se soucier des balles et de la lame qui l'avaient transpercé.
- T'en veux encore ? Tiens !!!!
Il trancha net la tête de l'homme fou et le lâcha. Il ne bougeait plus.
- Coriace celui là ! Je sais pas ce qu'il a mangé à midi mais ça devait pas être bon.
Blague à part, Digital ramassa son fusil et s'en retourna à son falcon. Soudain, il s'arrêta : le grognard précédemment dévoré gesticulait devant lui.
- Pas possible ! Il était mort lui.
Il épaula à nouveau et abattit le grunt renaissant d'une balle dans la tête. Après examen, le spartan vit que ce grunt présentait les mêmes symptômes que l'enragé défunt. Pourtant, il avait tué celui ci d'une seule balle alors qu'un chargeur complet avait fait sourire l'autre. C'est après réflexion qu'il comprit que la tête devait impérativement être touché pour venir à bout de ces "malades mentaux humains et covenants".
- Sûrement une maladie de l'esprit. Mais ça explique pas une telle résistance physique, ni la réanimation spontanée de ce covenant. Bizarre...
Digital leva la tête et fut prit de peur : dans l'obscurité et la brume, tout autour, des dizaines de personnes avançaient vers lui. Malgré la mauvaise vue, il distingua des humains, des élites, des grognards, des rapaces et des brutes. Ils avaient plus tendance à boiter et à trébucher plutôt qu'à marcher au sens propre du terme.Tous grognaient et montraient les dents, avec la même teinte de peau et les mêmes yeux blancs menaçants. Parmi eux se trouvaient les cadavres morts cinq minutes plus tôt étendus par terre.
Digital ne comprenait plus rien. Des marines et des covenants alliés, des morts qui se relèvent... Que s'était-il passé sur Reach pendant son absence ?
Les morts vivants continuaient d'avancer à une allure plus rapide à chaque seconde qui passait. Son falcon n'étant qu'à 100 mètres, le spartan se mit à courir en tirant en direction des assaillants, qui se mirent à courir aussi en devenant encore plus agressifs. Après trois chargeurs et vingt sept cadavres supplémentaires, Digital atteignit son astronef et le fit décoller rapidement. Les enragés n'eurent même pas l'idée de sauter. Le pouvaient-ils seulement ? La question ne se posa pas. Le spartan ne perdit pas son temps à abattre tous ce monde. Il poussa la manette à fond et quitta la Nouvelle Alexandrie.

Tout cela paraissait absurde et impossible. Il se demandait ce qui l'attendait encore. Il retourna néanmoins sur le chemin du QG Amnésia pour retrouver ses amis amnésiques et essayer d'éclaircir toute cette histoire.

==========


Chapitre 2 : Undead Amnésia

C'est après 3h de vol et plusieurs groupes d'enragés plus tard que Digital N7 arriva au QG Amnésia. C'était un bâtiment d'architecture Pink que Digital avait reconstruit après sa destruction deux ans auparavant pour en faire la base principal de sa nouvelle team ( voir dans la partie forge " QG Pink v2" ).
Il posa son falcon sur la piste prévue à cette effet et se hâta de rejoindre la porte. En poussant cette dernière, elle se décrocha du mur et se brisa au sol. La salle principale était maintenant transformée en un champ de bataille semi-fortifié où de sanglants et violents affrontements avaient dû avoir lieu il y a déjà un bout de temps à en juger le sang sec et les morceaux de chair maculants le sol. La faible lumière rouge au plafond clignotait de manière aléatoire et le reste du bâtiment était totalement sombre.
Digital alluma sa lampe-torche et attrapa son arme :
- Les amis ? Vous êtes là ? C'est moi, Digital N7 !!! Je suis de retour !!!
Pas de réponse à l'exception de gémissements sourds venant de la chambre de Them et Treason. Le spartan s'y rendit doucement en tournant quelquefois la tête pour être sûr de ne pas être suivi. Deux des murs de la chambre étant en verre, il put jeter un oeil. Trois de ses amis amnésiques s'y trouvait, l'armure cabossée, avec le même comportement et la même apparence que les autres excités rencontrés en ville : ils étaient infectés.
Digital tenta de repartir doucement d'où il était venu pour ne pas attirer leur attention. Il trouvait étrange que son appel de tout à l'heure ne les ais pas alertés étant donné l'oreille que pouvait avoir les contaminés.
- C'est un vrai cauchemar ! Je vais me réveiller !
Presque à la sortie, une grosse masse arriva sur le soldat : Hunter venait de Mme plaquer au sol. Tous les malades semblaient aimés clouer leurs adversaires par terre, une réaction incomprise par Digital qui ne chercha pas la réponse et se contenta de dégager son ancien partenaire d'un énorme coup de poing. Le choc aurait assommé un Guéta, Hunter en sortit avec une moitié de visage en moins, mais toujours vivant. Digital l'abattit d'une balle de magnum à bout portant. Hélas, le bruit avait attiré les six autres amnésiques. Alundra arriva de la chambre visitée peu avant, suivi de Speed et Nyos. Couscous avança depuis l'armurerie sur les talons de Them sortit de la salle de sport. Enfin, Treason bouscula une plaque du mur arrière de la salle centrale pour aller attaquer son ex-membre.
Digital était prêt à tirer sur ses anciens frères amnésiques mais il n'en n'eut pas le temps à cause de l'intervention de Couscous qui lui sauta dessus en hurlant. D'un coup de couteau rapide, Digital le stoppa dans son élan avant de le retourner au sol et de le terminer d'un second coup de couteau. À peine relevé que les cinq autres l'attaquèrent. À nouveau par terre, le spartan subissait les morsures et les coups de ses amis corrompus. Son bouclier faiblissait rapidement. Il tenta un troisième coup de couteau qui éradiqua Treason avant de trouer le crâne de Speed au fusil d'assaut. Les trois derniers zombies détruisirent enfin le bouclier du spartan et commencèrent à entamer le métal constituant l'armure. À court de munitions pour son fusil, Digital le lança avant de se débarrasser d'Alundra d'un coup de pied. Puis il empoigna Them et le jeta sur Nyos. Enfin en mesure de se mettre debout, il prit son couteau en position arrière et dit :
- On va en finir !
Nyos ressauta sur le spartan qui lui décocha un crochet gauche avant d'attraper son magnum et de lui faire sauter la cervelle. Them et Alundra revinrent aussi à la charge. Them rata son saut et Alundra fut pris en otage par Digital qui pressa la détente deux secondes après. Lâchant son ami, il se tourna vers Them visiblement plus enragé que jamais qui avait bien l'intention de dévorer son ancien allié. Digital rangea son couteau et rechargea son magnum. Après avoir fixé sa proie pendant douze secondes, Them se rua une nouvelle fois vers son ennemi. Le spartan le regarda courir vers lui sans bouger. Ce n'est que lorsqu'il fut à deux mètres de le saisir qu'il éxécuta un saut retourné au dessus de Them tout en envoyant trois balles dans sa direction. Digital réatterit et Them s'écroula. La Team Amnésia n'existait plus !
- Adieu mes amis... prononça le dernier amnésique en remettant son arme à la ceinture.
Désormais seul dans le QG, Digital pris son temps pour fouiller les décombres et récupérer un peu de matériel. À l'armurerie, il s'équipa d'un BR85 en plus de munitions pour son magnum et de quelques grenades. Dans la salle principale, il récupéra une radio en assez bonne état et un module récepteur. Il pris aussi avec lui le disque dur du computer principal, dans l'idée de conserver toutes les données du QG. Avant de repartir, il chargea son falcon de matériel supplémentaire : des armes et des caisses de munitions, de l'équipement vidéo et radio, des générateurs de boucliers portatifs, un générateur 50 000 Volts et des batteries de rechange. Le falcon étant dépourvu de portières, il fixa le tout dans la soute passager avec des restes de câbles électriques. Après avoir identifié un possible point stratégique idéal pour la construction d'un avant-poste, le spartan décolla du QG Amnésia.

Son objectif premier à présent était de retrouver des survivants et de les sauver du fléau qui s'était abattut sur Reach, de leur offrir un avenir plus chaleureux que celui-ci. Avec les plaques de ses défunts camarades autour de cou, il jura de rester tant qu'il y aurait de l'espoir.

Ces fameux survivants n'allaient pas être faciles à dénicher. La traque de Digital N7 ne fait que commencer.

==========


Chapitre 3 : La traque.

Digital N7 avait atteint son point stratégique sur l'île de Paradiso. C'est ici qu'il avait construit un avant-poste de survie assez grand pour y accueillir de potentiels futurs membres survivants. Le bâtiment comptait cinq pièces : une salle principale avec tout le matos radio, une armurerie équipée des armes récupérées au QG Amnésia, un dortoir, une salle d'entraînement et une salle contenant les générateurs.
Assis depuis maintenant douze heures, la radio allumée, le spartan tentaient de retrouver des survivants en captant la fréquence d'où ils pouvaient émettres des appels de détresse. Il ne reçu même pas un gémissement. Il commençait à croire qu'il était tout seul sur cette planète de cinglés.
- Je perd mon temps. J'essaye une dernière fois. Si y a toujours rien, je fout le camp de cette planète.
Digital changea donc la fréquence et le canal pour la 154e fois. Il attendit quatre minutes avant que le ciel ne lui envoi un miracle inattendu :
- Je répète : si quelqu'un m'entend, qu'il se manifeste vite ! Les morts-vivants ont franchis le barrage de quarantaine ! J'ai ici quinze personnes attendant une évacuation ! On est à court de carburant et de munitions !
Digital fit un bond de surprise. Il aurait reconnu cette voix entre milles !
- Malo !!! Malo c'est toi ???
- Hein ? Digi ? Pas possible !!!
- Mais si !! C'est moi !!
- Par les tongs de ma grand mère !! T'es toujours vivant ? Incroyable !
- Ça fait plaisir de t'entendre et de savoir qu'il reste des survivants. Je me sens moins seul tout à coup.
- Il n'y a pas que nous l'ami. La base Sword est remplie de marines et asco armés jusqu'aux dents.
- Quoi ? Mais c'est génial ça !
- J'essaie de les joindre depuis une heure. Mais impossible d'émettre correctement depuis ici.
- Parce que en plus, ils savent que t'es là ?
- Bien sur ! J'ai proposé d'aller récupérer des provisions lorsque je suis tombé sur des civils barricadés dans la cave d'un immeuble en train d'essayer de repousser les infectés. En voulant aller les aider, les zombies ont écrasés mon falcon qui volait un peu bas...
- Et tu t'es retrouvé coincé avec eux ?
- Ouais. Et je lutte depuis une heure en attendant les renforts de Sword, qui ne viendront pas je pense...
- D'accord Malo. Alors c'est moi qui vais venir vous chercher !
- Heum... C'est pas très prudent...
- Ça ira. Dis moi juste où vous êtes.
Après avoir confirmé la position, Digital chargea son BR85 et monta dans son falcon. Il vola à nouveau en direction de la Nouvelle Alexandrie.

Au bout d'un quart d'heure, le spartan arriva au lieu-dit. Des milliers de zombies noircissaient les rues.
- Un vrai cauchemar...
Il appela Malo. Ce dernier lui ouvrit la trappe du toit. Une fois posé, les deux amis firent une prise de main de retrouvailles.
- Tu est fou d'être venu ici, dit Malo très heureux de retrouver son frère d'arme.
- Abandonner mes amis n'est pas mon genre, répondit Digital tout aussi heureux.
Ils auraient pus discuter toute la nuit, mais ce n'était absolument pas le moment. Les deux spartans descendirent aux niveaux inférieurs. Les quinze civils apeurés étaient là, pleurants et s'affolants. Malo retourna vite à la fenêtre pour continuer de repousser les morts réveillés. Digital lui donna des balles avant de s'occuper de rassurer les survivants et les prévenir qu'il était là pour les sauver. Il commença à emmener certains d'entre eux à son falcon. En se retournant pour voir si Malo s'en sortait, il aperçu une fissure dans le mur, fissure qui grossissait à vue d'oeil.
- Malo !!! Le mur !!!
Trop tard ! Le mur tomba d'un coup sec. Les innombrables zombies commencèrent à envahir le building. Les survivants furent rapidement dévorés. Malo avait reculé jusqu'à l'escalier de secours avec Digital et les deux civils restants.
- Merde ! On fait quoi maintenant ? demanda Digital.
- On va au falcon rapidement ! répondit Malo.
Les spartans ordonnerent aux civils de courir jusqu'au toit, ce qu'ils firent sur le champ. Pendant ce temps, les deux compagnons trouèrent le crâne d'un maximum d'infectés. Il fallait les retenir au mieux pour que les survivants arrivent en haut sans encombres. Après une trentaine de décès, Digital et Malo se mirent à monter eux aussi les escaliers. Au milieu des cris rauques des zombies, on entendit le falcon décoller.
- Mais non de... Ils partent sans nous !!
- Vite Malo !!
Sur le toit, les spartans apercurent l'engin : il s'était écrasé sur l'immeuble d'en face. Les civils, dans la peur et la panique, avaient oubliés de changer l'altitude et la vitesse.
- Bravo ! cria Digital. On est fichus maintenant !
- La porte du toit est verrouillée, dit Malo, mais elle tiendra pas longtemps contre les enragés agglutinés derrière.
Les spartans reculèrent à la limite de basculer dans le vide. Pour eux, c'était la fin.
- On mourra l'arme à la main ! dit fièrement Digital.
Le verrou cassa. Les morts-vivants allaient bondir sur eux quand soudain, des tirs perforants arrivèrent de derrière. Un pélican avec deux asco en tourelliers débarqua.
- En avant les boys ! cria le pilote. Trucider moi ces infectés de merde !
Laissant ses artilleurs repousser les zombies, il plaça le véhicule à deux mètres au dessus des spartans.
- Aller les gars ! Aller !
Ni une ni deux, Digital sauta et s'accrocha sur le propulseur. Le pélican remonta d'un mètre supplémentaire. Malo sauta à son tour et attrapa la main que Digital lui tendit. Le pilote décolla ensuite totalement. Il s'éloigna lentement de la ville. Hors de danger, le pilote pu baisser la rampe pour permettre à Malo et Digital de se hisser à l'intérieur.
- Qu'est ce qui vous amenes ici sergent ? demanda Malo.
- Les ordres spartan. Le colonel Holand ne vous voyant pas revenir, ils nous a chargé de venir voir ce qu'il se passait.
- Un choix noble... souffla Digital.

Lorsque le pélican fut de retour à la Base Sword, transformée en forteresse des résistants, un grand briefing fut établi : Holand avait l'intention de lancer un assaut massif contre les morts-vivants occupant les villes alentours. En effet, Digital constata que Sword contenait 3789 soldats et 2100 civils à évacuer mais seulement une vingtaine de pélicans, quelques scorpions, seize warthogs et cinq falcons. Il fallait donc réussir à s'emparer des vaisseaux d'évacuation UNSC encore amarrés à l'héliport à quelques kilomètres d'ici. Une fois cela fait, ils pourraient tous partir d'ici.

Digital s'engagea dans la bataille, tout ému de voir qu'autant de monde avait réussi à survivre. À l'aube, on démarra les moteurs, on chargea les fusils et lance-roquettes et on poussa un cri de guerre marines :
- On leur botte le cul, on récupère ces vaisseaux et on rentre chez nous !!! J'ai raison marines ?
- OUI SERGENT !!!

De nouveaux alliés, de nouveaux objectifs et des armes lourdes toutes neuves. Digital N7 allait bien s'amuser.

==========


Chapitre 4 : Guerre bactériologique

L'armée de survivants progressait vers les transporteurs à une vitesse ahurissante en dégommant quelques infectés au passage dans les rues de la ville. Il ne restait que cinq kilomètres pour atteindre la liberté.
- Sergent ! Des zombies droit devant ! Ils sont des milliers !!!
- Alors ça va être intéressant. À tous les marines, feu à volonté !!!!
Des obus, des grenades, des cartouches, des balles et des roquettes partirent à la rencontre des monstres qui eux aussi partaient à la rencontre des survivants.
Sur une mongoose, Digital et Malo aidaient à faire le ménage. Armé d'un lance-roquette, Malo faisait voler plus de têtes, de bras et de morceaux de corps divers que les autres soldats lourds. Aux commandes, Digital transformait les zombies en ketchup, confiture et dentifrice. Il était étonnant de voir comment, avec un si petit véhicule, il pouvait écraser autant de monde.
- On les massacre !!! cria Malo en explosant quatre infectés de plus.
Mais les roquettes finirent par manquer. Le spartan remit son arme dans son dos et opta pour son DMR en essayant de faire le plus de tir à la tête possible.
De leur côté, les marines commençaient à manquer d'armes lourdes.
- Sergent, il ne reste que dix roquettes ici. Et les Scorpions n'ont presque plus d'obus.
- Shit !!! À quelle distance sommes nous de l'aérodrome ?
- Environ deux kilomètres.
- Forcer le passage !!! Roulez leur dessus !!! Aller les gars !!!
Obéissants, les soldats applatirent les morts-vivants les uns après les autres. Mais très vite, les zombies prirent l'avantage en encerclant totalement les véhicules. Immobilisés, les survivants furent rapidement extirpés de leurs blindés et changés en créature d'outre-tombe. La moitié des marines mourut, l'autre moitié fut dévoré.
Depuis leur mongoose un peu à l'écart, les deux spartans observaient la scène, impuissants :
- Bon sang ! dit Malo. Ils sont tous morts !
- C'est un cauchemar... répondit Digital.
Blessé, le sergent arriva vers eux, son magnum à la main, accompagné d'une petite centaine de marines survivants.
- Spartans ! Ils ne reste que nous.
- Quel est le plan maintenant ? demanda Digital.
- On est proche du but. Couvrez nos arrières le temps qu'on parviennent à l'aérodrome et qu'on le sécurise. Les pélicans doivent y parvenir !!!
Il désigna les véhicules volants au dessus de la horde des morts et occupés à leur tirer dessus. À part le pilote, il n'y avait que des civils à bord.
- Bien sergent ! dit Digital.
- En avant marines !!!
Le sergent et ses hommes partirent en courant vers l'objectif. Quelques marines restèrent pour aider les spartans. Les tirs fusèrent vers les zombies. Peu furent abattus étant donné la distance, les marines étant armés de fusils d'assaut. Finalement, seuls Digital et Malo parvenaient à faire quelques bonnes tueries, respectivement armés d'un lance-grenades et d'un DMR.
Le combat dura de longues minutes, temps durant lequel les morts se rapprochaient dangereusement des survivants.
- On ne tiendra plus très longtemps ! affirma Malo en rechargeant son arme.
Un bruit sonore se fit entendre. La radio de Digital bipait.
- Spartan ! Ici le sergent ! L'aérodrome est sécurisé et les pélicans civils sont posés. Ramenez vos fesses et aidez nous a repousser les zombies rodants autour de la base !!
- Bien compris !
Les marines ralèrent en disant que rester ici à retarder les infectés n'avait finalement servi à rien. Bien que d'accord avec eux, Malo et Digital remontèrent néanmoins sur la mongoose. Mais les deux soldats à leurs côtés n'avaient pas de véhicules pour s'enfuir. Digital leur laissa alors la mongoose. Les deux spartans continuèrent donc à pied en piquant un sprint.

À l'aérodrome, le premier aéronef décolla. Les suivants ne se firent pas attendre.
- Continuez ! ordonna le sergent. Il ne reste que deux transporteurs à faire décoller !!
Les zombies étaient presque à l'intérieur, griffant et déchirants les grilles entourant le site. La mongoose transportant les marines arriva d'un seul coup et fracassa la porte Sud pour entrer. Pendant que les deux soldats se relevaient, les infectés s'introduisirent dans la base par la brèche créée.
- Mais quels imbéciles !!! hurla le sergent.
Très vite, les derniers remparts céderent. Les morts envahirent les lieux à une vitesse folle. L'avant dernier transporteur décolla. Le dernier était vide, les civils ayant servis de casse-croute aux infectés. Le sergent s'adressa à son dernier homme :
- Tan pis caporal. Venez avec moi !
- Bien sergent.
Les deux marines tuèrent quelques monstres leur barrant la route et arrivèrent au dernier aéronef. Le sergent mit les moteurs en marche.
- Mais attendez sergent... Et les spartans ?
- Mais qu'ils crèvent les spartans !!!!
- Sergent...
- Refus d'obéir ? Bien.
De sang froid, il abattit son caporal d'une balle de magnum.
- Désolé caporal. Vous êtes renvoyé !
Au Nord, Malo et Digital furent en vue de la base. Ils avaient usés toutes leurs cartouches sur les zombies et espéraient bien arriver à temps. Ils virent le dernier transporteur décoller. Digital alluma la radio.
- Sergent ! Ici le spartan Digital ! Ne décoller pas ! Nous sommes à quelques mètres de vous !
- Adieu soldats... répondit simplement le sergent.
L'aéronef prit de l'altitude lentement.
- Quoi ? tempéta Malo. Il nous abandonne ? Comme des rats ?
- Et il croit s'en tirer comme ça ? dit Digital en épaulant son arme secondaire : un laser spartan.
Il chargea le rayon et détruisit l'un des réacteurs du transporteur. Le sergent paniqua en tentant de garder une bonne altitude mais le spartan tira une seconde fois, droit sur le cockpit. Il mourut sur le coup. Quand à l'astronef, il alla s'écraser dans un immeuble.
- T'étais pas obligé de faire ça, dit Malo avec un air plutôt satisfait.
- Il le méritait ! répondit Digital en reprenant son lance-grenades.

Les deux amis ne firent pas de vieux os. Ils quittèrent la ville à bord d'un warthog de transport en bon état trouvé non loin de l'aérodrome. Sans aucuns moyens désormais de quitter la planète, ils décidèrent de se cacher en attendant de se faire oublier des infectés dans l'espoir de trouver un jour un moyen de partir. Ils étaient désormais les deux derniers individus sains de Reach, les deux derniers spartans...

Les deux derniers survivants !!!

==========


Chapitre 5 : Seuls au monde

Dix mois ont passés. Toutes les tentatives pour tenter de quitter la planète se sont soldées par un échec. Aucun transporteur de secours n'est revenu depuis l'évacuation de l'aérodrome, faute de temps ou simplement par peur.
Dans la base Sword, Digital et Malo s'occupaient comme ils le pouvaient : l'un affutait son couteau et l'autre bricolait un pélican pour tenter de le remettre en état de marche.
- Tu perd ton énergie, dit Digital. Ce tas de ferraille ne peux même plus démarrer.
- Au moins j'essaie ! cria Malo. Ah ça y est ! Voila le travail !
Le moteur du véhicule partit en fumée.
- Impressionnant... souffla Digital.
Malo se releva avec l'armure couverte de crasses. Il donna un coup de pied furieux au pélican, qui termina de s'écrouler. Les amis ne pouvaient plus espérer partir avec ça.
- On ne quittera jamais cette planète, dépita Malo.
- Il y a toujours de l'espoir, répondit Digital. Il suffit d'y croire !
A ce moment, un vacarme se fit entendre dehors. Les spartans sortirent voir ce qu'il se passait. Les zombies avaient presque réussis à percer une brèche dans le mur Est.
- Les armes, vite !!!
Digital et Malo revinrent rapidement, armés et prêts. Les infectés firent s'écrouler le mur et la porte Nord. Le combat commençait ! Digital gardait les enragés à distance grâce à un feu nourri de balles tandis que Malo en explosait une bonne trentaine à coup de roquettes. La base fut très vite submergée par les morts-vivants. Les spartans battirent en retraite à l'intérieur. Ils prirent l'ascenseur jusqu'au dernier sous-sol puis activèrent le verrouillage d'urgence.
- Ça les retiendra un moment, déclara Digital en rechargeant son arme.
- Par contre, on peut plus sortir, ajouta Malo.
- On va trouver une solution.
- De quel genre ?
- Je sais pas... Je cherche.
Contre toutes attentes, une lumière s'alluma dans le couloir. Un chemin s'illumina ensuite, comme pour indiquer quelque chose.
- Qu'est ce que c'est ? demanda Malo.
- Aucune idée... répondit Digital.
La radio des deux amis bippa. Une voix féminine s'addressa a eux.
- Bonjour spartans...
- Docteur Halsey ?
- Oui... C'est moi.
- Mais... comment... ?
- Je suis restée cachée dans mon laboratoire durant des mois lorsque l'épidémie a frappée Reach. J'ai cherchée durant longtemps un remède à cette maladie étrange... sans succès malheureusement...
- Pourquoi ne vous ètes vous pas manifestée plus tôt ? On se croyait les derniers survivants ici.
- Désolée... Mes recherches occupaient toutes mes pensées. Je n'ai pas prit le temps de vous joindre...
- Bah voyons...
- Spartans... J'ai besoin de votre aide pour réussir à partir de cet endroit.
- Docteur, Malo et moi avons déjà essayé maintes fois de...
- Je possède un vaisseau en parfaite état de marche. Il est situé au chantier naval UNSC a quelques kilomètres au Sud. Ce serait du suicide d'y aller seule... J'ai donc renoncée a aller le récupérer... Mais maintenant vous êtes là.
- Un vaisseau ? C'est la meilleure nouvelle du monde !
- Il est assez grand pour trois ? questionna Malo.
- On pourrait y tenir a cinquante. D'ailleurs, le spartan Digital connait très bien cet appareil puisqu'il appartient à son équipe.
- … Le Destiny...
- Exact.
- Tu m'as assuré qu'il était démolli, dit Malo en toisant Digital du regard.
- C'est ce qui me semblait, répondit Digital. Quand je suis partit, il était en révision complète. Je me suis dit qu'il avait été laissé en plan, démonté.
- Bravo...

Les deux spartans se prèssèrent de rejoindre Halsey au sous-sol secret de la base Sword. C'était un lieu tout enneigé, parsemé de montagnes et installations, où se faisait entendre un silence de mort. Le docteur ouvrit la porte avec un magnum en main. Elle indiqua une route qui descendait dans un ravin profond. Au dela de ce ravin, un warthog attendait les trois survivants. Malo prit la tourelle et Digital les commandes avec Halsey en passager. Mais le véhicule ne démarra pas.
- Un problème Digi ? demanda Malo.
- Je crois que le réservoir est vide, clama Digital.
- Il y a une station essence à trois cent mètres spartans.
- Bon, j'y vais pour tenter de trouver un jerrican. Malo, tu reste ici avec le docteur Halsey.
- Mais Digi...
- J'insiste. La tourelle procurera une très bonne défense alors qu'en y allant a pied tous les trois, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver. Surtout qu'Halsey n'est pas protégé.
- Très bien l'ami. Mais fais attention a toi.
- Pas de panique...

Le spartan blanc et bleu sauta du véhicule et entama sa marche. Il arriva peu après à la station, un bordel pas possible offert : des voitures enflammées, des vitres cassées, des tonneaux en miettes, des cadavres... ambiance peu agréable donc.
Il s'arrêta devant la pompe. Il restait encore du pétrole a l'intérieur. Il chercha alors un jerrican. La pièce centrale de la station en était remplie. Il approcha de la porte quand un bruit métallique se fit entendre. Digital épaula son MA5B et se retourna. Un bidon roula au sol et s'arrêta contre un camion.
- Mouais... fausse alerte.
Il posa son fusil et commença a forcer la poignée. Celle ci cassa en un clin d'oeil. Mais au moment où il allait entrer, un gros bruit retentit derrière lui : un chef brute zombifié armé d'un marteau l'attrapa au cou et le jeta dans le cratère en bordure de la station. Le spartan s'écrasa en bas violement, ce qui lui couta son bouclier. Le mort-vivant massif le rejoignit. Etrangement, il semblait avoir conservé certaines facultés intellectuelles, le fait qu'il sache encore utiliser une arme en étant la preuve.
Digital se leva, ramassa son fusil et fit feu sur son agresseur infecté. Son bouclier fonctionnait encore, ce qui le protégea des tirs tandis qu'il se ruait sur Digital en hurlant. Le spartan esquiva trois coups de marteau mais se prit le quatrième de plein fouet et fut propulsé contre le mur, ce qui désactiva à nouveau son champ protecteur. En chargeant derechef, le brute aplati le MA5B.
- Pas bon ça... dit Digital en roulant sur le côté pour éviter de finir décapité.
L'arme immense se planta dans le rocher. Le spartan attaqua à son tour, couteau en main. Il mit plusieurs coups au zombie afin de faire faiblir son bouclier puis attrapa son magnum pour faire tomber son masque. La tête était visible ! Il allait en finir lorsque le massif adversaire lui fonça dessus avec une telle force qu'il lui brisa son pistolet. Digital était au sol. L'ennemi retira son marteau incrusté et le leva en grognant. Le spartan ressortit son couteau et l'envoya dans l'oeil de son adversaire, provoquant sa mort, la lame ayant atteint le cerveau.
- Coriace celui-là... Vite ! Le jerrican.
Digital s'accrocha à des pierres pour sortir du cratère. Il retourna chercher le récipient convoité et le remplit. Quelques minutes après, il retrouva Malo et Halsey. Des morts-vivants approchaient le véhicule. Le spartan mit le plein, retourna aux commandes et démarra.
- Bravo Digi ! félicita Malo. On ne t'attendait plus.
- Désolé, petit contretemps. Allons y !

Les trois humains étaient maintenant en route vers leur objectif final : le Destiny.

==========


Chapitre 6 : Un avenir sanglant.

La route jusqu'au chantier naval ne fut pas une partie de plaisir. Malgré la tourelle du warthog, les infectés furent très difficiles à repousser. De plus, c'est comme si la planète entière avait voulue la mort des trois derniers survivants si on en croyait le séisme qui avait eu lieu quelques heures plus tôt. Néanmoins, Digital, Malo et Halsey parvinrent jusqu'au vaisseau de l'équipe Amnesia.
- Liberté en vue ! clama Digital.
- C'est pas trop tôt ! continua Malo en abattant un nouvel ennemi de sa tourelle.
Une fois rendus au Destiny, les spartans et Halsey tentèrent de pénétrer à l'intérieur mais les installations d'entretien mises en place tout autour rendirent la tache ardue. Digital se porta volontaire pour repousser les morts-vivants approchant tandis que Malo se chargeait d'enfoncer les portes de secours.
- Ca ne casse pas ! cria Malo. Le mécanisme est électrique !
- Ah zut, j'avais oublié ça... répondit Digital.
- Spartans, je peux essayer de réalimenter le cordon principal situé au sommet de l'installation.
- Vous pensez y arriver docteur ?
- Si vous me couvrez, rien ne m'empêche de tenter le coup.
Les trois se rendirent donc vers les escaliers d'urgence tout en faisant feu sur les monstres qui tentaient de les dévorer. Une fois en haut, Halsey se mit à l'ouvrage.
- Il me faudra un peu de temps. Faites votre boulot spartans !
Malo vida ses dernières balles de BR55 sur les assaillants cannibales qui, malgré leur lenteur, progressaient vivement vers eux. Ayant perdu son MA5B contre le brute zombie, Digital l'aida comme il put avec son magnum. Après quelques vagues supplémentaires, les munitions commencèrent à manquer sérieusement : un chargeur de pistolet chacun seulement. Les deux amis en armure empoignèrent des tonneaux, barils et autres pièces d'échafaudages pour servir de barricades à la sortie de l'escalier. Mais cela ne faisait que commencer !
- Oh la galère ! clama Malo en désignant l'extérieur. Regarde Digi' !
- Hein ?
En effet, les quelques centaines de zombies s'étaient transformés en plusieurs milliers voire millions de morts-vivants affamés. Il en arrivait de partout. Chaque millimètre carré était maintenant occupé par deux morts minimum, comme un océan démoniaque où l'on se noierait en quelques secondes.
- Bordel ! Mais qu'est ce qu'on fait ?
- Docteur ! Il nous faut cette alimentation maintenant ! Docteur ?
- Oh mer**...
Les zombies étaient parvenus à entrer par l'autre côté : Halsey était au sol à moitié déchiquetée.
- Je suis... désolée spartans... souffla-t-elle avant de rendre son dernier souffle.
La mise en marche du courant avait été interrompue à seulement 8% de la fin. Digital s'empressa de finir le travail, laissant Malo seul face aux enragés mortellement nombreux. Quelques manipulations et codes séquenciels plus tard, le hangar du Destiny s'ouvra. Le spartan blanc et bleu couru aider son ami enseveli sous les infectés. Il bouscula et poignarda tout ce qu'il put jusqu'à pouvoir enfin extirper Malo dont le corps était maculé de morsures sanglantes. Son bouclier était en surchauffe.
Trainant son camarade loin des zombies, Digital se dirigea rapidement vers la palette supérieure de l'installation. Ne pouvant redescendre à cause des morts-vivants, il comptait en fait sauter directement dans le hangar en se servant des bobines à fusion présentes sur place.
- Tu est prêt ? demanda-t-il à son ami meurtri.
- A...Allons y... répondit faiblement Malo.
Digital se plaça sur une palette au dessus des bobines et tira dessus. L'explosion endommagea le bouclier des deux spartans avant de les propulser à toute vitesse dans le hangar du vaisseau. Malo rampa jusqu'au levier manuel et referma vite les portes. Le cauchemar s'arrêtait enfin !
- On a réussi l'ami ! On a réussi !
- Cool... cracha Malo.
Le spartan amnésique se rendit au poste de pilotage et rentra les codes d'accès contenus dans son pad de poignet qu'il avait conservé durant tout ce temps. Le Destiny décolla et quitta l'atmosphère de Reach. La destination fut programmée sur l'ordinateur de bord. Prochain arrêt : la Terre.

==========

Dix jours plus tard, Base Alpha de l'ONI, Terre.

L'amiral Terrence Hood posa sa tasse de café. Il observait depuis quelques heures dehors, perdu dans ses pensées. Une sonnerie le réveilla. La porte de son bureau s'ouvrit et son assistant entra tout paniqué :
- Amiral ! Il faut que vous voyiez ça !
Hood suivit calmement l'homme stressé. Il l'emmena dans un couloir où se trouvait des tâches de sang qui se dirigeaient vers la cabine du spartan Malo.
- Qu'est ce que c'est que cette histoire ? toisa l'amiral.
- Aucune idée... Mais ça à l'air sérieux.
Terrence et son assistant allèrent frapper à la porte du spartan. Aucune réponse. Ayant le pass, ils entrèrent par eux-mêmes. Le sol était repeint en rouge hémoglobine. Malo était là, sans casque, penché sur un cadavre de marine.
- Spartan 201 ! Mais que... ?
Le spartan se retourna. Ses yeux étaient blancs et sa peau était grise. Il montra ses crocs tachés de sang et sauta sur l'amiral avant de le dévorer. L'assistant resta paralysé de peur devant cette scène d'horreur, ce qui lui couta la vie une fois que Malo en eut terminé avec Hood.

En quittant Reach dix jours avant, Digital N7 ignorait qu'il avait emporté avec lui le fléau qui avait anéanti la planète, fléau qui allait devenir le destructeur de l'humanité...

==========


Epilogue

Planète Terre, 28 ans plus tard...

Un silence de mort régnait au sol. Pas de combat, pas de bruits... juste des milliers de zombies pour la plupart tous morts et pourrissants lamentablement. Trois spartans marchaient dans les rues de la Nouvelle Mombasa, armes en main. Ils contemplaient le paysage chaotique autour d'eux.
- Quel carnage n'est ce pas ?
- Comment avons nous pût en arriver jusque là ?
- La station Tétra, Reach et maintenant la Terre...
- Je vous avaient prévenus mes amis que le programme « Super soldat » était un projet extrêmement risqué. Mais bien sûr, notre bon vieil ami 2wee n'en a fait qu'à sa tête.
- Mes amis Pinks, sachez que mes idées, aussi foireuses soient-elles, sont toujours bonnes. Nous n'avons juste pas eu de chance, voilà tout.
- Va dire ça au cobaye de tes expériences sur la station Tétra. Je suis sûr qu'il meurt d'envie de te gifler !
- Il aurait pu s'il n'était pas mort... Pauvre type... Je pensais qu'il résisterais à l'injection du sérum Pinko III...
- Il a survécu en quelques sortes puisqu'il s'est réanimé peu après. C'est juste dommage pour les petits effets secondaires que le sérum a engendré... Cannibalisme, instinct meutrier, dégénérescence mentale...
- D'un côté, ce sérum n'est pas totalement un fiasco. Regardez les bonnes choses qu'il apporte : plus besoin de respirer ou de dormir, immunité corporelle totale et force décuplée. Le seul moyen de tuer l'un des infectés est de viser la tête. Un bon casque et hop ! On est invincibles !
- C'est pour cela que l'on doit poursuivre les recherches afin de ne conserver que les points forts du sérum. Totodu57580 ! Ils sont prêts ?
- Ouais l'ami 2wee. Les 58 survivants qu'on a trouvés sont enfermés dans le transporteur. On peut décoller.
- Parfait ! Hitsu, laisse ce cadavre tranquille et ramène toi !
- Ok ok... Pfff...
- Le sérum Pinko IV sera bientôt au point. On procèdera aux tests sur eux dès qu'il sera terminé ! Allez on s'arrache !
Les Pinks et leur 58 prisonniers quittèrent la planète. Du haut d'un immeuble, Digital N7 les avaient observés tout le long et découvert la vérité. Peu importe ce qu'il allait décider de faire maintenant, une chose était sûre : il n'avait pas fini d'entendre parler de la Team Pink.

FIN
avatar
Digital N7
Divinité
Divinité

Messages : 331
Date d'inscription : 21/09/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://la-team-amnesia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum