[FANFIC] Amnesia's ODST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Digital N7 le Lun 22 Sep - 0:31

Cette histoire a été réalisée sous la plume de Treason and Lie.



Synopsis : On croyait cette bataille finit. A croire que les fantômes du passé ne nous lâchent jamais n'est-ce pas ? La nouvelle Mombasa n'est plus qu'un amas de ruine encore fumant depuis que les covenants ont réduit une partie de cette dernière en poussière. Mais nous devons y'aller pour récupérer des dossiers n'ayant pas été récupérer par l'équipe de Edward Buck. Nous nous devons d'en assurer l'extraction également.

Je suis le lieutenant Treason. Chef de l'escouade de choc Amnesia appartenant aux soldats asco. Moi et mes coéquipiers Hunter, Big, Nyos, Them, Speed et Digital en qui j'ai entièrement confiance. Ceci est notre histoire...

_________________________________________________________________________________

Chapitre un : Le calme avant la tempête.


J'étais assis dans la salle de largage en compagnie de mon bras-droit, l'adjudant Them. Nous discutions des éventuels promotions que j'allais probablement accordé à mes hommes pour les remercier de leur aide au combat. Mais notre conversation tourna court lorsque Speed, Hunter, Nyos, Digital et Big entrèrent au pas de course dans la salle.
- Que vous arrive t'il les gars ? Demandai-je en me levant.
Le lieutenant colonel Malo entra dans la salle juste après mes hommes et nous nous mires au garde à vous.
- Repos messieurs. Lieutenant, c'est moi qui leur ai demandé de venir ici. Réunissez-vous autour de la table pour un briefing.
On se mit en rond autour de cette table, pendant que les autres croisèrent les bras, je me penchais sur la table pour regarder de plus près la carte. Je ne tardais pas à constater que la carte était erronée, elle était resté sur la représentation holographique de la ville avant la destruction, l'équipe de Duck n'avait pas dû l'initialiser. Le lieutenant-colonel Malo me glissa une tablette dans les mains et je fis glisser les dossiers et puis relevais la tête.
- Escouade Amnesia, je vous ai convoqué car vous êtes la crème des ODST. Comme vous savez, Duck et ses hommes ont evacué la ville suite à l'approche des vaisseaux. Je veux que vous alliez dans la ville récupérer les disques du super Intendant.
- Mais...Cette espèce de tortue purulente n'a pas déjà récupéré ces informations ? Demanda-Hunter en levant quelques doigts.
- Figurez-vous que non mon gars. Préparez votre bardas, vous partez dans quelques minutes.
- Oui chef. Criâmes en cœur.
Mes hommes partirent prendre leurs armes respectives. Big, son fidèle sniper et sa mitraillette N7S, Hunter son lance-roquette et fusil à pompe. Quant aux autres, ils prirent comme moi, un BR-55 silencieux, visée laser et quelques grenades. Ils montèrent dans les nacelles, accrochèrent leurs armes et mirent leurs ceintures de sécurité.  Alors que j'allais m'installer, un homme m'appela. En me retournant je vis un homme aux cheveux courts et la peau matte, il se présenta à moi comme étant Alexis alias "Brutal".
- Mon lieutenant, je serai chargé d'organiser votre échappé lorsque vous aurez les disques. Me dit-il.
- Parfait, mais quand on te dit de venir, tu viens aussitôt. Chaque secondes est une seconde qu'on passera aux côtés de la faucheuse.
On monta dans nos nacelles. Les verrières se fermèrent, la trappe du sol s'ouvrit. On s'éloigna du bord, je pris ma respiration puis les câbles lâchèrent nos nacelles, une chute a vive allure commença en direction de la Nouvelle Mombasa. C'est alors que Digital entreprit notre cris de guerre maison.
- Que dieu ait pitié de eux car nous n'en aurons pas la moindre once ! Hurla-t'il.
- Ouais ! Hurla le reste de l'équipe en cœur.
On traversa les nuages et je vis la Nouvelle Mombasa, du moins ce qu'il en restait. Les recherches allaient être laborieuses sans parler des fantômes qui volaient en dessous. On allait commencer à ralentir.
_________________________________________________________________________________

Chapitre deux : Les 7 démons de minuit.


La chute fût rude mais je n'avais rien à déplorer. J'ouvris ma verrière et marchais dans les rues en regardant autour de moi, les lampadaires n'étaient plus. Les alentours n'étaient éclairés que par les flammes dévorant les bâtiments. Je posais mon doigt sur mon oreille.
- Escouade Amnesia, ici Treason. Tout le monde va bien ?
- Oui. Me répondirent la grande majorité.
- Toujours prêt à tuer chef ! Me rétorqua Hunter.
Cela ne m'étonna pas tellement de lui à vrai dire.
- Retrouvez moi aux coordonnés 854-781 et activez vos visions VNA, la pénombre est bien trop importante.
Le temps qu'ils arrivent, je m'étais assis au siège conducteur d'une voiture encore en état de marche, je pris un câble dans mon sac et relia mon ordinateur sur mon avant-bras au tableau de bord. Je pus ainsi obtenir la carte de la Nouvelle Mombasa via le GPS. Les autres finirent par arriver. Ils avaient tout leur équipement et aucune marque de dégradation sur l'armure.
- Le problème messieurs maintenant est de trouver une entrée menant au surintendant et d'évitez nos ennemis.
On se mit à réfléchir à ou on pourrait trouver ces entrées. Mais rien ne nous vint à l'esprit jusqu'à ce que Them frappa de sa main sur le capot de la voiture, ce qui attira tous notre attention.
- Et si je piratais les caméras de la ville et que je le reliais à ton ordinateur. On pourrait surveiller les avancées ennemis et trouvez des entrées.
- Mais où veux-tu trouver ce terminal ? Demandai-je tout déboussolé.
- Il a raison le petit. Il faut aller au commissariat central, ils ont les caméras surveillant le trafic routier, on surveillera ainsi les rues et les covenants. Répondit BIG.
Je consultais mon ordinateur et visualisais la route à emprunter. Nous marchions avec les armes chargées et en joue pour parer toutes attaques éventuels. On traversa des rez-de-chaussée, des terrasses de café afin d'être à couvert contre un éventuel tireur embusqué. Nous n'avions abattu qu'une troupe de trois grognards et une brute de type recrue sans qu'ils nous remarquent. Lorsqu'on arriva au commissariat, les étages les plus élevés étaient en train de se consumer.
- Faisons vite les gars avant que ces flammes ne bouffent les terminaux !
La porte d'entrée était bloqué et je me retournais vers Hunter, le plus baraqué d'entre nous, les autres s'écartèrent pour faire comprendre à Hunter qu'on attendait quelque chose de lui.
- Hunter, enfonce-moi ça. Pas le temps de faire dans la dentelle.
- Oh ouais chef. Me dit-il en craquant ces doigts en avancant vers la porte.
Une fois la porte enfoncé, on courut en haut des escaliers, le temps nous était compté.

_________________________________________________________________________________

Chapitre 3 : L'hécatombe des vivants.


Nous continuions à grimper les étages jusqu'à ce que Digital remarqua comme une vaste salle informatique. On y entra et ce fût le cas, une large salle dans laquelle des écrans affichaient des rediffusions des caméras tandis que d'autres n'affichaient malheureusement plus rien. Je m'approchais avec Them près des ordinateurs, je tendis mon bras et je le maintins en l'air pendant que Them reliait l'ordinateur central au mien par l'intermédiaire d'un câble. Les autres parlaient entre eux jusqu'à ce que je vienne jouer les trouble-fêtes.
- Il faut que vous partiez en reconnaissance les gars. Digital accompagne Big jusqu'aux étages supérieur quant à toi Big, vérifie que aucune troupes ennemis arrivent.
Il fit un signe de la tête puis partit en trottinant avec Digital vers les escaliers.
- Quant à vous les gars, inspectez les couloirs voisins si jamais il y'a quelque chose.
Ils partirent aussitôt, un silence régna jusqu'à ce que Them me posa une question.  
- Tu as choisi qui alors ? Me demanda-t'il tout en piratant les caméras.
- Commet ça ?
- Celui à qui tu vas donner une promotion bien sûr !
- Franchement j'ai pas la tête à ça, on verra ça quand nous serons à la maison.
Un bruit électronique vint de mon ordinateur sur mon avant-bras, le téléchargement avait fonctionné, je pouvais voir les rues aux alentours et même au delà. Brusquement ils revinrent tous au pas de course et Big me saisit par l'épaule.
- Il y'a une vingtaine de brute qui arrivent ! Ils ont dû trouver les corps des autres, faut qu'on dégage immédiatement. Me dit Big en pointant du doigt le fond du couloir.
Il avait raison, je pouvais pas prendre le risque de gâcher notre couverture dans cette ville, nous deviens rester discret. On courut jusqu'au fond de ce couloir menant à une salle des machines avec une fenêtre, au dehors de cette fenêtre se trouvait une échelle de secours nous permettant de sortir. Soudain, un tir de sniper covenant retentit et traversa une fenêtre du couloir puis se suivit d'un hurlement, en me retournant je vis Hunter gisant au sol allongé sur le ventre. On le traina jusque dans la salle des machines, j'ordonnais aux autres de descendre pendant que je m'occupais de lui avec Digital. Digital, après l'avoir regardé me dit.
- Le tir lui a sectionné le bas de la colonne vertébrale, il peut plus marcher.
Hunter me saisit par le cou.
- Ecouté, je vais être un fardeaux si je vous suis. Alors écoute prends mes plaques et descendez, je les tue et vous viendrez me chercher après !
- Ca marche, mais attends nous ! Lui-dis-je en lui serrant la main tout en prenant ses plaques qui d'après lui le gênait au cou.
Lorsque nous fûmes tous en bas, Hunter prit la radio et s'adressa à nous tous.
- Les gars, désolé de vous avoir menti. J'ai percé une conduite de gaz et j'ai une grenade sur le point d'exploser. Sachez....que je suis fier...d'avoir été votre coéquipier. Dit-il sous la douleur.
- Non fait pas ça non ! Hurlais-je.
Brusquement une violente explosion eut lieu. Le souffle nous repoussa en arrière, l'étage où nous étions, deux étages d'en dessous et au dessus explosèrent également. Le gaz avait amplifie l'explosion en emportant la vingtaine de brute. Pendant que les débris tombaient au sol, mes larmes coulaient le long de mon visage. Hunter avait préféré nous mentir pour nous sauver car il savait que sinon nous ne l'aurions pas laissé. Je pris les plaques et les caressa de mon pouce en revoyant le visage et la voix de Hunter. Puis un bruit suspect e fit entendre, une apparition déboucha du coin de la rue.


_________________________________________________________________________________

Chapitre quatre : Par le sang de nos frères.


L'apparition n'eut pas le temps de tirer que Big tira avec son sniper dans son canon plasmique. Il s'abima aussitôt et le pilote alla cacher l'apparition derrière un bâtiment pour procéder à des réparations, sans que je ne le dise à Big, il courut en haut d'un immeuble pour avoir une position de tir. Une quinzaine de brute, de grognards et de rapaces sortirent de la même ruelle que ce véhicule. Nous n'avions pas d'autre choix que de nous battre. On s'abrita derrière des débris de l'immeuble en face de l'entrée principal, je me relevais à quelque moments et tirais avec mon BR sur des ennemis étant à découvert, les aiguilles de Spiker se plantaient dans le béton encore brûlant. A chaque tir de sniper, une brute se voyait avoir le cerveau étaler sur le sol, puis Speed se glissa en courant derrière une voiture sur le coté gauche pour prendre l'ennemi à revers.
- Phamtom ennemi ! Hurla Speed en regardant en l'air.
Alors que nous voulions nous cacher du véhicule aérien, on remarqua qu'il flottait au même niveau et tout près de Big, ce dernier ne l'avait donc pas vu. Je vis Big se jeter dans le compartiment des soldats en sautant dans le Phamtom, des tirs de sniper résonnèrent puis des corps de Brute vinrent s'écraser violement sur le sol.
- J'ai le Phamtom les gars ! Hurla Big de triomphe.
Les soldats ennemis commencèrent à battre en retraite mais ce n'était pas pour rien, l'apparition revint à la charge et tira comme une folle. Je m'abritais avec le reste de l'équipe dans le rez-de-chaussée du commissariat.
- Si on reste là le bâtiment va nous tomber sur la gueule chef ! Me dit Nyos.
- Soit c'est cette apparition ou on meurt enseveli, tu as une préférence ?!
On entendit soudain une voiture démarrait, je vis que Speed n'était pas avec nous, il avait fai démarrer sa voiture.
- Mais qu'est-ce qu'il fout ? Demanda Them.
Speed accéléra tellement vite que les pneus fumaient sur le sol, il alla percuter de plein fouet l'apparition sur le côté, ce qui dévia son tir. Speed sortit par le pare-brise cassé, monta sur l'apparition et frappa plusieurs fois sur le cockpit mais rien n'y faisait. Il sortit son couteau et l'enfonca dans l'espace et souleva la plaque par effet de levier. Il jeta une grenade dedans mais la Brute avait compris, alors qu'il s'apprêtait à partir, la Brute le saisit par le bras et l'explosion eut lieu. Speed fût projeté à une dizaine de mètre, on courut vers lui pour lui porter secours mais il était trop tard. Il était vivant mais l'explosion lui avait hotté sa jambe droite et une partie de la chair de son ventre, le sang coulait abondamment. Il me regarda et me demanda de lui serrer la main, ce que je fis.
- Pitié Treason, achève-moi....Gémissa-t'il.
Je mis mon pistolet sur sa tempe, il hocha de la tête en me souriant, je me mis à crier puis le tir partit. Je venais de tuer un de mes frères. La rage m'attrapa, je bousculais Digital et allais frapper de mes poings sur une voiture, je brisais les fenêtres en pleurant et hurlant. Je m'étais brisé un doigt à la main gauche tellement je frappais fort sur la carcasse. Digital vint à mes côtés et posa les plaques de Speed sur le capot.
- Tu as fait ce qu'il fallait Treason. Il a mit sa vie en péril pour que la nôtre continue, il né méritait pas de souffrir et tu as fait un choix difficile mais honorable.
Il avait peut-être raison mais je venais de tuer un de mes frères, je ne m'en remettrai pas de sitôt, d'abord Hunter puis lui. Une simple bataille m'avait retiré deux de mes fils. Les autres portèrent le corps de Speed à l'abri pour qu'il ne soit plus troublé. Je pris les plaques. Je me retournais vers les autres.
- Faisons en sorte qu'ils ne soient pas mort pour rien, continuons.

_________________________________________________________________________________

Chapitre cinq : La chute d'un démon.



Nous marchions depuis une bonne heure des les rues assombris de la ville. Big nous survolait en Phamtom, ainsi il nous donnait les positions de l'ennemi et nous pouvions les éviter sans trop de problème. Plus le temps passé, plus il devenait insoutenable. J'entendais continuellement les voix de Hunter et Speed dans ma tête. Them, Nyos et Digital firent en sorte que je sois au centre du groupe car ils avaient compris que j'étais désormais faible mentalement. Je les aime ces petit gars, je voulais pas en perdre plus, je ne le supporterai pas. Les ennuis commencèrent à arriver, d'après Big, une brute lui parlait à la radio mais en grognement, il ne pouvait donc pas lui répondre. Deux banshees se mirent à tirer sur Big qui mit les gazs et essaya de les semer. La Brute avait compris que quelque chose n'allait pas dans ce Phamtom. On s'inquiétait pas pour Big, il savait gérer ces situations. Mais une chose inimaginable se produit. Le sol se mit à trembler.
- Un effondrement ? Demanda-Them en regardant le sol.
- Pire....Dit Nyos.
En effet, un Scarab déboucha au fond de la rue et nous aperçut. Son premier tir creusa un fossé au milieu de la route, on était paniqué, nous n'avions rien pour nous battre face à ça. On devait se replier mais comment. On entendit comme une explosion, le Phamtom de Big passa avec le compartiment arrière en flamme.
- Va te poser nom de dieu ! Lui hurlais-je.
- Négatif, le vaisseau exploserait, mais je tiens à me rendre utile parce que...Vous êtes trop chère à mes yeux pour que je vous vois mourir. Semper Fidelis.
Les flammes bleus rongeaient tout le compartiment arrière et pratiquement le cockpit d'après ce que j'avais pu voir. Les basnhees n'avaient pas abandonner pour autant. Le Phamtom percuta de plein fouet l'une des pattes du Scarab qui s'écroula sur le côté, le Phamtom explosa au contact. On regarda le Scarbab s'étalait de tout son long sur le côté pendant que la carcasse du Phamtom brûlait. Je vis une Brute sortir le visage en sang. La rage me prit de nouveau, je courus vers le Scarab encore vivant et les autres me suivirent, on escalada un débris et je mitraillais les ennemis encore sonné par le choc, je poignardais, donnais des coup de botte et de crosse dans les dents des ennemis jusqu'à ce je vis un sniper par terre. Je le ramassais, il était à Big, je me devais de le garder. Je retirais le chargeur pour voir si il était plein et je trouvais dedans les plaques de Big. Nyos se pencha au dessus de mon épaule.
- Il est pas con Big, il avait tout prévu.
Je rangeais les plaques et donnais le sniper à Nyos, l'un des grands amis de Big. On finit par trouver une entrée menant aux souterrains à quelques rues de là, je vous cache pas que mes yeux me brûlaient tellement j'avais pleuré. On avait ouvert l'entrée difficilement pour constater que l'ascenseur n'était plus, mais seul le câble de maintien était là. Alors qu'on allait descendre par le câble d'ascenseur. Nyos insista pour rester à la surface pour couvrir l'entrée avec le sniper. Il voulait venger ses camarades. Je fis sa volonté.
- Soit néanmoins prudent mon frère, j'ai pas envie d'en perdre encore plus.
- Je me doute Treason mais la guerre est faîte de sacrifice.
- Je ne le sais que trop bien.
Them, Digital et moi descendîmes dans les ténèbres hurlants.

_________________________________________________________________________________

Chapitre six : Les murmures dans l'ombre.


Nous étions dans les souterrains. Les murs qui étaient à l'origine blanc étaient désormais noir à cause des explosions ou tacheté de sang. Je m'inquiétais pour Nyos qui était resté à la surface pour couvrir l'entrée. Et si nous le trouvions mort en remontant ?...Je ne devais pas penser à ça sinon c'est moi qui passerait l'arme à gauche. Them, Digital et moi-même fûmes horrifié devant le spectacle. Des vingtaines des cadavres de soldats étaient allongés sur le sol baignant dans leur sang avec parfois, des membres éparpillés. On ne distinguait que quelques brutes et rapaces parmi nos coéquipiers.
- On cherche quoi exactement ? Me demanda Them.
Je consultais mon ordinateur et le dossier disait de longer un pont menant à une salle dans laquelle l'équipe précédente avait trouvé cette espèce de tortue volante à tentacule, ingénieur ils appelaient ça ? Quoiqu'il en soit, je suivais l'itinéraire que m'indiquait mon ordinateur mais nous avions dû faire plusieurs détours car certains tunnels s'étaient effondré. Une porte s'ouvrit au bout d'une demi-heure de recherche et on aperçu une salle remplit de commande et d'écran. On entra, derrière se trouvait une immense baie vitrée donnant une vue sur un pont blanc traversant un vide. Je compris aussitôt que notre objectif était de l'autre côté. Alors que Digital et moi commencions à descendre par un escalier latéral, Them m'interpella.
- Je dois rester ici Treason.
- Pourquoi donc ?
- Il faut quelqu'un pour désactiver les systèmes de sécurité à partir d'ici, je suis le plus qualifié pour ça.
Je lui fis confiance en lui demande de rester sur ses gardes. Digital et moi traversâmes le pont même si je tournais de temps à autre la tête pour m'assurer que tout aller bien pour Them. La porte au bout s'ouvrit et on accéda à une salle assez sombre puis un socle sortit du sol. Them avait désactivé les sécurité et nous avait donné les disques sur un plateau d'argent. Je les pris et les rangea dans mon sac. Alors qu'on était à la moitié du pont pour faire demi-tour, un Phamtom sortit de dessous et largua des ennemis. On s'abrita derrière des structures et on vint à bout de ses ennemis, de retour là bas, l'escalier était fermé.
- Treason, je dois rester ici pour m'assurer qu'aucune brute ne trouve des infos.
- Mais on les a là !
- Il y'a toujours des traces Treason....Si ma vie peut sauver des milliers d'autres vies alors je reste.
- Pas question tu viens....
J'eu à peine de le temps de finir que des drones arrivèrent en masse.
- Dégagez maintenant !
Il jeta les plaques par la fenêtre et je les attrapa. Digital et moi courions à toute vitesse vers la surface mais des explosions eurent lieu tout le trajet, Them faisait monter la pression dans les conduites de gaz et autres appareils instables. On grimpa le câble et arrivâmes à la surface ou Nyos avait abattu des dizaines de Brute et nous rejoigna.
- Vous êtes sorti ? Demanda Them.
- Oui mais dépêche toi de....
Une explosion indescriptible eut lieu. Un souffle importa des fenêtres, les tunnels s'effondrèrent avec plusieurs building passant sous terre. Le gaz accumulé avait absolument tout détruit même notre frère....Sacrifier pour sauver des informations qui auraient pu mener à des milliers de vie. Un héros. Nyos, Digital et moi prîmes la fuite car le sol s'effondrait, nous devions évacuer les donnés désromais même si j'aurai préfère avec toute mon équipe....

_________________________________________________________________________________

Chapitre sept : Les traqueurs.


Après avoir échapper à l'effondrement des souterrains du surintendant, nous avions trouvé des mangoustes garées dans un hangar au rez-de-chaussée d'un immeuble. Nyos avait dû procéder à quelques réparation pour en remettre une en état. Je pris le volant de la première avec Nyos derrière tandis que Digital allait piloter la seconde. Je marquais l'itinéraire à suivre pour rejoindre le lieu d'extraction indiqué dans mon dossier. La route se dessina.
- Ecoutez, on va rouler à toute vitesse là bas, les covenants vont pas rester passif suite à ces explosions. Digital tu ne me lâche pas.
On accéléra à en briser la poignée d'accélération, on roulait à toute vitesse sur les routes fissurés, nous esquivions les carcasses de voiture, les crevasses et autres débris des immeubles. Nous avions dû changer de route plusieurs fois car certaines était bouché, on arriva sur une route droite lorsque Nyos me parla après avoir regardé derrière.
- Des ghosts ennemi sont derrière à 400 mètres !
Je regardais les caméras de trafic sur mon ordinateur et je vis une dizaine de ghost nous suivant. Nous devions accélérer pour les semer mais c'était des Brutes Stalker qui nous suivait, de vrai professionnel. Puis on croisa la route d'un warthog gauss abandonné, alors qu'on allait passé à côté sans s'arrêter. Nyos sauta de la mangouste et monta à la tourelle de cette dernière.
- Tirez vous de là, je vais les retarder !
On continuait à rouler mais je vis qu'une caméra avait Nyos en visuel et il ne cessait de tirer sur ces ghosts. Il en abattit deux ou trois puis il prit le volant du warthog. je me disais qu'il allait me rejoindre mais il mit le warthog au rez-de-chaussée d'un immeuble. Il posa le canon de son pistolet sur le réservoir d'essence, regarda la caméra et me fit un salut militaire. Il tira dans ce réservoir qui entraina l'explosion du warthog. Les piliers du bâtiment cédèrent et ce dernier s'effondra sur la route écrasant quelques ghosts et entrainant le crash d'un Phamtom nous suivant. Encore le nom d'un de mes frères a ajouter sur le mémorial des héros tombé dans les ténèbres. Digital et moi arrivâmes devant un barrage de béton, on descendit des mangoustes.
- Treason, sur le siège passager !
Je vis sur le siège les plaques que Nyos avait soigneusement attaché. Je les mis avec les autres. Digital et moi arrivâmes sur la place. Nous avions dû longer des immeubles pour échapper aux projecteurs ennemis.
Je commençais à allumer la balise.
- On fait quoi maintenant qu'ils ne sont plus ? Me demanda-t'il la voix bafouillé par les larmes.
- On avisera, en attendant faisons en sorte qu'ils ne soient pas mort pour rien.
La balise s'alluma et diffusa le signal mais un Phamtom le capta et vint sur nous.
- On en a pas finit Digital....

_________________________________________________________________________________

Chapitre huit : La retraite a sonné.


Le Phamtom stationna au dessus de nous, nous étions prêt à combattre caché derrière un bloc de béton. On engagea les tirs avec des brutes, l'une tombèrent après l'autre.
- Ici Brutal, nous avons votre signal mais repliez vous aux coordonnées !
C'était bien notre veine, nous devions en plus nous replier car le Phamtom empêchait l'approche du pélican. On se mit à courir dans des ruelles sombres, traversâmes des terrasses de café sans s'arrêter ni se retourner. Alors qu'on courait, une aiguille de Spiker vint se planter dans ma cuisse. Je tombais au sol jhurlant de douleur, je me mis sur le dos et tirais sur les ennemis au fond de la ruelle, Digital m'attrapa par les épaules et me traina sur le sol pendant que je tirais. Peut-être que j'étais le prochain allez savoir. Il profita d'un instant de répis pour m'hotter l'aiguille mais je lui ai dis qu'on avait pas le temps pour une injection de morphine. Nous devions à tout prix évacuer ses données pour lesquelles mes frères étaient morts. Nous arrivâmes sur une place où des carcasses de voiture en feu faisaient de la lumière, Digital m'adossa à un mur à moitié caché pour éviter que les brutes me voient, je devais l'avouer, je devenais relativement faible.
- On arrive tenait bon !
Digital vint me faire une injection de morphine afin d'atténuer la douleur, toujours en train de penser aux autres plutôt qu'à lui ce Digital. Un bien brave type, il tua les troupes ennemis arrivant en restant caché derrière une des carcasses de ferraille, quant à moi, je surveillais l'approche du pélican et que aucun ennemis ne cherchaient à contourner Digital, je tuais une dizaine d'ennemis essayant de passer dans son dos. Le Phamtom nous survola en pensant qu'il partait car nous avions descendu tous ses hommes, mais ce salopard envoya un chef brute et son marteau anti-gravité. La Brute courut vers moi en pointant la lame du marteau pour m'embrocher, j'essayais de me lever mais rien à faire. Alors que la Brute aller m'achevait, Digital se jeta devant et prit la lame au travers du corps, elle entra par le ventre et sortit par le dos.
La Brute le souleva du sol mais il n'était pas mort, il enfonça son couteau dans la gorge et maintenu une grenade ouverte sur le front de la bête. Il fut projeter sur le mur à côté de moi, la visière détruite, il m'afficha un dernier sourire et mourut.  Je pris ses plaques et refermais ses yeux encore ouverts.
- Tu as encore pensé que à toi. Lui rétorquai-je en pleurant.
Le pélican arriva et la soute s'ouvra, Brutal descendit et courut vers moi. Il constata la mort de Digital. Je lui expliquai que toute mon équipe s'était sacrifié pour conserver ses données et protéger les autres membres. Il posa sa main sur mon bras.
- Allez viens, on te donnera une nouvelle affectation.
Je repoussais violement son bras et me leva, je luis mis le sac avec les données dans les mains avec les plaques de mes frères.
- Je m'en moque bien, je partirai pas sans eux.
J'arrachais mes plaques et lui les donnais avec les autres.
- Tire toi de là maintenant avec tout ça, fait en sorte que leurs noms soient pas oubliés. J'ai un devoir à accomplir pour eux.
Brutal comprit que je ne partirai pas d'ici, il monta dans le pélican et avant que la soute ne se ferme il me dit.
- Ce fut un immense honneur de vous avoir connu, vous et vos hommes.
La soute se ferma, le pélican s'en alla. J'étais seul dans la pénombre....plus de frère....La mort me serrant la gorge, l'heure était venu.

_________________________________________________________________________________

Chapitre neuf : Le dernier soupir.


J'airais seul dans les rues de la Nouvelle Mombasa, j'avais eu confirmation par Brutal que les données avaient été remise en main propre au Lieutenant-Colonel Malo qui m'avait passé un savon suite à mon refus de venir. J'étais un vulgaire déserteur selon lui. Enflure. J'ai vu mes frères mourir sous mes yeux, nous avons sacrifié nos vies pour que des milliers d'autres, que nous ne connaissions même pas, puisse vivre en paix. J'avais une idée qui me trottait dans la tête pour en finir une bonne fois pour toute. J'étais repassé sur tous les lieux où mes coéquipiers avaient péri, je me sentais obligé de le faire pour les remercier du sacrifice qu'ils avaient fait. Pour leurs amis et des milliers d'inconnus. A chaque fois que je m'arrêtais sur ces lieux de recueillement, je me souvenais de leurs visages, leurs voix et ces moments qui nous avaient rapproché. Je devais venger leur mort une bonne fois pour toute. Alors que j'allais vers mon objectif, je constatais que les troupes ennemis, prenez possession de la ville. Il n'était pas question qu'ils s'approprient ce pour quoi ils étaient morts. Je m'étais rendu à la station service la plus grosse de la ville. Pourquoi n'est-ce pas ? Je versais toute l'essence dans les égouts. Pourquoi ai-je fais cette folie ? Les égouts contiennent un gaz hautement inflammable, mélangez à l'essence, ce serait une catastrophe. De plus, suite au sacrifice de Them, les souterrains étaient obligatoirement remplit de gaz également. Je m'assis au bord de cette égout en tenant une grenade dans la main.
- Je vais vous rejoindre les gars, attendez-moi encore un peu je vous en prie....
Je revoyais sans cesse leurs visage me souriant, je me sentais horriblement coupable, je n'ai pas su les protéger comme j'aurais dû. De qui plus est, ma blessure s'était infecté, Digital n'avait pas eut le temps de la soigner correctement, la morphine n'avait que atténué la douleur. Je devenais pâle comme si j'étais déjà mort, mon sang recouvrait ma cuisse. Les larmes mon visage. J'hottais mon casque et regardais la visière pour que la caméra enregistre mes dernières paroles.
- Traitez moi de déserteur, que bon dieu vous écouté. J'ai perdu mes frères, c'est la seule chose dont je ne me remettrai jamais, vous comprenez ? Non ? Et bien allez tous vous faire foutre. J'ai saigné durant trop de temps, encore plus maintenant qu'ils ont rejoins les cieux. Dis-je les larmes recouvrant mes joues et les yeux rouge.
Je posais le casque en arrière pour qu'il me filme encore, je jetais la grenade dans le trou et courais. L'explosion, d'une violence extrême, se propagea le long des égouts, essence et gaz firent un mélange instable. La ville entière s'embrasa, les bâtiments s'effondrèrent sous terre, les troupes explosèrent. La ville retournait à l'état de poussière. Je rampais vers mon casque, sentant la mort toute proche.
- Je vais les rejoindre...Je n'ai jamais autant aimé la mort à ce point....

_________________________________________________________________________________

Chapitre dix : Les héros d'un autre monde.


Le 5 mars 2553. L'amiral Terrence Hood, lors des cérémonies posthumes aux morts de la guerre, il revient ce jour-ci sur les factions ODST qui sont tombés aux combats. C'est alors qu'il vient mentionner, l'escouade Amnesia.

Puisque nous parlons de Héros messieurs. Laissez moi vous mentionner le nom de Amnesia. Une troupe de soldat ODST qui sont tous mort dans la Nouvelle Mombasa pour nous protéger. Le lieutenant Colonel Malo, aujourd'hui, Commandant Malo les avait envoyé dans les ruines de la Nouvelle Mombasa pour récupérer des donnés essentiels encore dans le superintendant. Je peux témoigner du courage que chacun de ces hommes, le sergent Brutal a réussit à retrouver le casque du Lieutenant Treason, nous avons accès à ses pensées et les événements douloureux que cette escouade a dû traverser.

Chacun de ces hommes, a accepter de se jeter dans les ténèbres pour repousser les factions ennemis. Comme vous soldats, ils auraient aimé en ressortir vivant mais ils ont préféré mourir plutôt que de savoir que des milliers de vie étaient en péril. Le commandant Malo a tenu à décorer de manière posthume chacun de ces hommes en leur décernant la médaille du courage, purple heart et bien d'autres médailles pour qualifier leurs actes héroïques.

Je vais vous donner la définition du mot Héros à mes yeux soldats, ce que vous êtes et également ceux qui sont restés coincés dans les ténèbres et qui n'ont reviendront pas. Hunter, Digital, Big, Nyos, Speed, Them et Treason. Ce sont des héros. Ils ont accepté de donner leurs vies pour protéger ce qu'ils considérait comme étant leurs frères mais aussi, des milliers de vie. Des gens qu'ils ne connaissaient pas, et des gens qui ignoraient également leur existence. Ils sont morts dans l'ombre, la douleur, les larmes et le silence. Je veux briser cette pénombre et que leurs noms soient sanctifié.

Ce flanc de colline restera nue pour eux en leur hommage, Amnesia et les autres morts dans la guerre. Ils ont montré un courage plus grand que le combat, le sacrifice. Que cela nous inspire, rompez.

Avancez jusqu'à 1 minute 54 et arrêtez vous à 2 minute 58.

avatar
Digital N7
Divinité
Divinité

Messages : 331
Date d'inscription : 21/09/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://la-team-amnesia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Treason and Lie le Jeu 27 Nov - 17:00

Toutes les images sont remises.


Je vais peut-être reprendre le projet de fanfiction avant cette histoire là, si des gens sont intéressés bien sûr.

Treason and Lie
Divinité
Divinité

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par SPEEDMOTORDEATH le Jeu 27 Nov - 18:02

L'époque ou j'utilise du camembert pour frapper les covenants ? e.e
Moi je suis intéressé

__________________________________________________


avatar
SPEEDMOTORDEATH
Divinité
Divinité

Messages : 156
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Santo140 le Jeu 27 Nov - 18:08

idem pour moi

__________________________________________________
avatar
Santo140
Divinité
Divinité

Messages : 372
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Digital N7 le Ven 28 Nov - 18:05

Je veux voir ce projet de fanfiction Treason

__________________________________________________
avatar
Digital N7
Divinité
Divinité

Messages : 331
Date d'inscription : 21/09/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://la-team-amnesia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Treason and Lie le Ven 28 Nov - 19:12

Je débuterai ce projet vers Noël, histoire de pas le coller aux partiels.

__________________________________________________


I stopped being afraid to face those insatiable darkness,
When I realized they have been the essence of my own soul.

Treason and Lie
Divinité
Divinité

Messages : 214
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Amnesia's ODST

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum